Home > Actualités > MDFDE/World: Long Live The Spirit of The Solar Brothers & SOLAR IMPULSE 2! #COP21 #futureisclean #MDFDEJeSuisLadyLiberty130 #NPS100

 

Only people who are crazy enough to believe they can #change the world can really do it

#futureisclean

#Exploration is a state of mind. If you want to change something for the better dare to go where no one else has gone.

Dr. Bertrand Piccard, le 12 juillet 2016 à Cairo, Egypte.

Solutions to achieve the #impossible often come from outside the system. Candle makers didn’t invent the light bulb! le 11 juillet 2016

Bertrand PICCARD@bertrandpiccard 23 juin Séville, Andalousie

If people don’t tell you it’s impossible, like they did for #solarimpulse, then you’re not being ambitious enough!

Dr. Bertrand Piccard

ABOU DHABI, le 26 juillet 2016 à 4H05 (heure locale)

 

 

SOLAR IMPULSE 2 HAS LANDED!

 

A  NEW  –  G   I   A   N   T  –  STEP  for  HUMANITY!

 

We flew 40,000km without fuel, a first for energy!

 

Emotions, tears, relief, exhilaration is running through the team right now after completing the first Round-the-World solar flight. Bertrand Piccard touched down for one last smooth landing at 00:05 UTC, 2:05AM CEST on July 26th and 8:05PM EDT on July 25th in Al Bateen Executive Airport, Abu Dhabi after 48 hours of flight from Cairo, Egypt. The solar airplane has now made it full circle around the world, proving that clean technologies can really achieve the impossible.

 

MERCI, THANK YOU, MAHALO Bertrand PICCARD, André BORSCHBERG et le

P H É N O M É N A L TEAM SOLAR IMPULSE MONACO/WORLDWIDE

pour avoir fait vivre au MDFDE et aux Humanistes du monde entier depuis un an et demi, des

jours et des nuits inoubliables, riches en émotions comme aux États-Unis, à Maui, Hawaii

avec Bertrand PICCARD allant même se recueillir sur la tombe du légendaire aviateur Charles

LINDBERGH.

En Californie – en naviguant pendant plus de deux heures au-dessus du mythique Golden

Gate Bridge – avant l’atterrissage à Moffett Field, Mountain View, au coeur de Silicon Valley.

Et bien sûr New York, New York, qui ne dort jamais avec le ballet nocturne, féérique, de Si2

piloté par André Borschberg survolant notre bien-aimée Statue de la Liberté, Lady Liberty qui

a motivé André pendant toutes ces années pour mener à bien sa mission, et dont nous allons

fêtons cette année dans la joie comme dans la peine au nom de tant d’inestimables pertes

humaines, d’innocentes victimes du terrorisme, le 130ème Anniversaire.

Merci, Thank you et Mahalo chers Bertrand PICCARD et André BORSCHBERG et

Team Solar Impulse pour nous redonner l’espoir face à l’adversité pour un monde plus

juste, plus intelligent, plus digne, plus solidaire et plus propre via l’utilisation non stop de

l’énergie solaire à travers le monde !

Quand on aime, on ne compte pas, right? Quand on est passionné par ce que l’on fait, par le

désir constant d’être utile à la société, qu’importe le temps, les milliers d’heures dépensées

bénévolement, les sacrifices personnels ou encore le ricanement de ceux qui n’ont jamais osé

entreprendre, innover !

13 ans pour financer Solar Impulse et faire le Tour du monde à bord d’un avion solaire ?

25 ans pour financer et construire l’universelle Lady Liberty d’Auguste Bartholdi ?

208 ans pour établir un (modeste) Mémorial au plus grand explorateur du Pacifique après

James Cook, le Français La Pérouse à Maui, Hawaii ? Who cares!

L’important étant de ne jamais baisser les bras, de ne jamais se décourager

quelque soit la difficulté et les multiples obstacles à surmonter.

Bravo Bertrand PICCARD, André BORSCHBERG, TEAM SOLAR IMPULSE

MONACO/worldwide et à tous vos partenaires financiers qui ont cru en vous, vous ont

donné cette formidable chance !

Bravo à vous tous pour cette belle leçon d’optimisme ! Pour nous avoir prouvé que grâce à

l’imagination et le courage de nos anciens et modernes explorateurs, des ingénieurs et

dynamiques chefs d’entreprises que vous êtes, la Terre peut guérir de ses maux. Notre seule et

unique Planète peut continuer d’exister pour nos enfants et petits-enfants et leurs futurs

enfants.

Grâce à vous les pionniers des temps modernes, de l’aéronautique internationale via le génie

de Solar Impulse, l’homme survivra, continuera d’évoluer pour le bien de l’Humanité… Here

comes the Sun (doo doo doo doo) The Beatles. Tous soudés ! E.J.

 

L’avion solaire Solar Impulse 2 boucle le premier tour du monde aérien sans carburant

 

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le | Par Fabien Goubet (Le Temps)

Ce n’était ni l’étape la plus longue, ni la plus difficile, encore moins la plus spectaculaire. Pourtant, c’est bien ce dix-septième et dernier vol qui restera dans l’histoire, celui dont le monde se souviendra. Mardi 26 juillet, l’avion solaire Solar Impulse 2 a bouclé le premier tour du monde aérien – près de 40 000 kilomètres – sans la moindre goutte de carburant.

Parti du Caire en Egypte samedi, le pilote Bertrand Piccard est arrivé à l’aéroport Al-Bateen d’Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, vers 4 heures mardi, après quarante-huit heures de vol. C’est de ce même tarmac que son partenaire, André Borschberg, s’était élancé lors de la première étape, en mars 2015.

 
L’avion (piloté par Bertrand Piccard, à dr., et André Borschberg), capable de voler jour et nuit avec l’énergie solaire comme unique carburant, s’est posé sans encombre à l’aéroport Al-Batten, près de la capitale des Emirats arabes unis.
 
image: http://s2.lemde.fr/image/2016/07/26/534×0/4974603_6_361d_l-avion-pilote-par-bertrand-piccard-a_1a5ce720565a057d7bbaae4c46e7680a.jpg
 
 

Alors que les organisateurs peinaient à contenir la horde de journalistes et de cameramen qui se rapprochaient dangereusement de la piste, Solar Impulse 2 a entamé son approche finale pour se poser avec la légèreté d’une plume, dans un silence à peine rompu, quelques secondes avant que ses roues touchent le sol, par les couinements de ses hélices.« Plus qu’un exploit dans l’histoire de l’aviation, c’est un exploit dans l’histoire des énergies renouvelables, a déclaré Bertrand Piccard en débarquant de l’aéronef. C’est maintenant à votre tour d’aller plus loin ! »

Dans la plus pure tradition des grands explorateurs

 

Avec 2 694 kilomètres parcourus, l’ultime étape fait pourtant pâle figure devant les quelque 8 900 km avalés par André Borschberg entre Nagoya, au Japon, et Hawaii, en cinq jours et cinq nuits, établissant le record du plus long vol en solitaire sans ravitaillement et sans escale. Ou encore les 6 300 km de traversée de l’Atlantique entre New York et Séville, reliées en trois jours… Mais le dernier saut de puce, entre Le Caire et Abou Dhabi, n’était pas gagné d’avance pour autant. Les conditions météorologiques avaient conduit l’équipe à reporter le décollage, notamment en raison de températures extrêmes approchant la limite supportable pour l’appareil.

More/Vidéos : http://www.lemonde.fr/planete/reactions/2016/07/26/l-avion-solaire-solar-impulse-2-boucle-le-premier-tour-du-monde-aerien-sans-carburant_4974605_3244.html

http://edition.cnn.com/2016/07/26/world/solar-impulse-returns-jensen/index.html

 

 

To make the impossible possible became my #motivation to get up every morning during the

#solarimpulse adventure

 

 

That makes 2 of us 365/day/year @andreborschberg @solarimpulse! @lemdfde

#MDFDEJeSuisLadyLiberty130 NY Oct. 28/16 #NPS100 @StatueEllisNPS 03:50 – 07/25/16

 

Liens : http://www.francaisdeletranger.org/en/2016/06/11/mdfdeusa-start-spreading-the-news-si2-is-on-its-way-to-lady-liberty-baby-cop21-mdfdejesuisladyliberty130-nps100/

http://www.francaisdeletranger.org/en/2016/04/24/mdfdeusa-from-hawaii-to-mountain-view-ca-solar-impulse-flight-9-is-landing/

http://www.francaisdeletranger.org/en/2015/07/04/mdfdeusa-wow-its-a-bird-its-a-plane-its-the-solar-impulse-2-landing-in-hawaii-ii/

http://www.francaisdeletranger.org/en/2016/04/03/mdfdeusanyc-mdfdejesuisladyliberty130-ellis-island-in-april-must-see-piecing-together-a-changing-planet-cop21-nps100/

http://www.francaisdeletranger.org/en/2015/07/03/mdfdeusa-wow-its-a-bird-its-a-plane-its-the-solar-impulse-2-on-its-way-to-hawaii/

 

The unknown, doubts, question marks are stimulation for #creativity as they force us to

move out of our comfort zone

BREAKING: Further without fuel, over the #Pyramids @andreborschberg

#futureisclean

 

#solarimpulse is deeply linked to #Egypt, a country that used to worship the sun god Ra.

We worship the ☀️ too!

La méthode 101 du Dr. Bertrand PICCARD ou comment réussir son « impossible rêve », son projet « insensé » au nom de l’Humanité !

 

Comment lever $170 millions pour une idée folle.
Bertrand Piccard

 

Initiator, Chairman and Pilot of Solar Impulse, United Nations Goodwill Ambassador, Motivational Speaker

 

Comment lever $170 millions pour une idée folle.

 

Prof. Bertrand Piccard. Initiateur, président et pilote de Solar Impulse, Bertrand Piccard a su réunir plus de 60 sociétés et organisations qui ont apporté les $ 170 millions et la plupart des technologies nécessaires à ces 13 années d’aventure.

À l’origine du projet Solar Impulse en 2002, il n’y avait pas d’argent, pas d’équipe et pas de technologies. Ce n’était rien qu’une idée folle, celle de réaliser le tout premier vol solaire autour du monde, dans l’objectif de promouvoir des solutions propres pour un monde plus durable, à travers une aventure spectaculaire. Au final, ce sont des fonds de budgets marketing et des mécènes engagés qui ont financé pendant 13 ans un projet de recherche et développement.

 

Faites vous cautionner pour gagner en crédibilité.

La première étape consiste à trouver un leader d’opinion clé ou une institution réputée qui croit en vous. Dans mon cas, ce fut le directeur des recherches de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Sa confiance en ma vision a marqué le coup d’envoi du projet.

Franchissez le point de non-retour.

Annoncez votre objectif en public, lors d’une conférence de presse, pour ne pas être tenté plus tard d’abandonner. Ceci prouvera à vos partenaires potentiels votre détermination à réussir coûte que coûte.

N’attendez pas d’avoir les moyens de commencer, sinon vous ne démarrerez jamais.

Commencez avec ce que vous avez, et si vous n’avez rien, travaillez avec des gens qui acceptent d’être payés plus tard. Pendant 15 ans, la visibilité financière de Solar Impulse n’a jamais dépassé 6 mois, parfois même 3. Ceci ne peut fonctionner que si vous et votre équipe apprenez à faire face à l’angoisse, sinon vous ne tiendrez jamais la distance.

Ayez une telle foi en la qualité de votre projet que vous le financeriez vous-même si vous le pouviez.

Vos interlocuteurs le sentiront. Au départ, les seuls éléments tangibles dont vous disposez sont des coupures de presse relatant votre annonce et une présentation PowerPoint d’un rêve impossible. Mais vous pouvez montrer beaucoup plus que cela: vous pouvez montrer qui vous êtes en réalité, votre authenticité, votre passion et, encore mieux, le but qui vous anime.

Allez où personne d’autre n’est allé.

Ce que vous proposez doit être réellement original. Un projet uniquement spectaculaire peut sembler égocentrique, et de la même façon un projet seulement utile est souvent ennuyeux. Votre idée doit enthousiasmer, tout en ayant un sens. De ce point de vue, Solar Impulse est une première dans le domaine de l’aviation, mais surtout dans celui du développement durable.

N’essayez pas de convaincre, mais cherchez à motiver!

Médecin, psychiatre et psychothérapeute, j’ai compris la différence fondamentale entre «convaincre» et «motiver». Confronté à une situation donnée, chaque être humain y fait généralement face avec un certain degré d’ambivalence, partagé entre une moitié de lui qui veut dire oui et une autre qui veut dire non. Lorsque vous essayez de convaincre une personne, vous luttez contre la partie qui veut répondre non. Vous êtes dans une situation de conflit et seul le plus fort gagnera. Motiver, c’est tout le contraire: c’est stimuler la partie de la personne qui voudrait répondre oui. Cela devient une alliance et non un combat.

Lorsque l’on convainc, on donne des arguments en sa faveur; lorsque l’on motive, on cherche à faire partager un souhait ou un objectif. Les personnes à qui vous vous adressez doivent se sentir à l’aise avec vous, stimulées par l’envie d’essayer et de progresser. Motiver les gens signifie souvent les placer sur le chemin qu’ils aimeraient eux-mêmes emprunter, mais qu’ils n’ont pas eu le courage ou les possibilités de suivre jusque-là. La condition primordiale est d’établir une relation dans laquelle tout le monde est gagnant.

 

Ne faites pas de promesses que vous ne pourrez pas tenir.

Restez réaliste et transparent. Ne masquez pas les difficultés, sinon, vous passerez de la motivation à la manipulation. Hormis des droits marketing, je n’ai rien promis à personne. Je n’ai jamais dit: « Vous verrez, ce sera une aventure fantastique au succès historique. » Au contraire, j’ai prévenu chacun de la difficulté du projet, des échecs qui ne manqueraient pas de se produire, tout en proposant aussi une occasion unique de réussir ensemble. Personne ne s’est embarqué à bord du projet Solar Impulse pour signer un chèque qui me permettrait de réaliser mon propre rêve, mais pour faire partie d’un projet collectif qui appartiendrait à nous tous. Ceux qui ont rejoint notre projet n’ont pas abandonné quand nous avons connu des revers. Ils se sont approprié cette aventure et voulaient la voir aboutir.

Ne soyez pas l’otage de votre business-plan.

Vous devrez bien sûr en faire un, car c’est la première étape qui donne à votre projet un cadre financier, mais gardez à l’esprit que ce plan sera rapidement obsolète. Le budget Solar Impulse avait été initialement estimé à $34 millions, sur une période de 6 ans. Au final, ce sont $170 millions qui ont été nécessaires, sur 13 ans. Nous avons commis l’erreur de diviser les besoins totaux en différents niveaux de financement, un peu comme un ticket d’entrée avec un montant fixe à payer par chaque partenaire, quelle que soit la durée. Résultat, nous nous sommes retrouvés coincés une fois les $34 premiers millions engagés.

Pour résoudre ce problème, j’ai dû trouver des partenaires supplémentaires, tout en demandant aux partenaires existants s’ils pouvaient revoir leur participation à la hausse. Un défi impossible? Tout aussi impossible que faire le tour du monde sans carburant, et c’est précisément pour cette raison que ça a marché. Un objectif impossible intéressera les pionniers et fédérera les esprits créatifs; un objectif simple attirera des personnalités rigides et traditionnelles.

Levez des fonds pour le projet, pas pour vous.

J’ai délibérément choisi de ne jamais toucher de salaire en tant que président de Solar Impulse. Je n’ai donc jamais eu honte de demander des rallonges. Nos partenaires savaient que l’argent n’était pas pour moi, mais pour le projet.

Attendez-vous à l’inattendu.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Solar Impulse n’a pas été financé par le secteur aéronautique ou énergétique. J’ai dû sortir des schémas traditionnels. Un spécialiste a appris à reproduire ce qu’il sait, mais pas à évoluer en dehors de sa zone de confort. Cela explique que le soutien soit venu d’entreprises chimiques et industrielles, de compagnies d’assurance, d’Internet, de sociétés d’ingénierie, de marques de cosmétique et même d’un producteur de champagne. L’innovation vient souvent de l’extérieur. Après tout, ce ne sont pas les vendeurs de bougies qui ont inventé l’ampoule électrique.

Ciblez vos sollicitations pour les rendre efficaces et éviter de perdre votre temps.

N’envoyez jamais de demandes de sponsoring par courrier à des gens que vous ne connaissez pas personnellement. Ce qui fonctionne le mieux, c’est le contact direct. Plusieurs fois, j’ai fait appel à un intermédiaire, pas pour négocier, mais dans le seul but de me présenter à des personnes haut placées. Votre interlocuteur doit être un décideur. Si le président ou le directeur général ne s’implique pas personnellement, le service marketing aura souvent tendance à vous considérer comme une contrainte en plus dans le cahier des charges et dans le budget à tenir.

Soyez partout, à tout moment, et rencontrez tout le monde.

C’est souvent dans les situations les plus improbables que de nouveaux partenariats ont vu le jour. Imaginez $15 millions venant d’une rencontre dans un club de lecture, où une connaissance avait insisté pour que je vienne parler à des dames âgées.

Tout repose sur la rencontre des bonnes personnes au bon moment. La collecte des fonds n’est pas liée à un type d’entreprise ou à un domaine d’activité en particulier. J’ai rencontré, en vain, 3 directeurs généraux qui s’étaient succédés à la tête d’une entreprise que je visais, jusqu’à ce que le 4e accepte avec enthousiasme de devenir un important partenaire.

Privilégez les rapports de partenaire plutôt que de sponsor.

Un sponsor attend de sa participation de la visibilité et un retour commercial direct sur investissement. Votre mission est d’apparaître dans sa campagne publicitaire. Un partenaire s ‘implique à vos côtés, pour que l’aventure aboutisse. Il apporte technologies, savoir-faire et argent. Il devient un membre de votre équipe, quelqu’un à qui vous devriez toujours essayer de donner plus que ce qu’il attend.

Faites intervenir vos collègues au bon moment dans le processus.

L’accord donné par un directeur général ne veut pas dire que vous allez tout de suite toucher l’argent. Le processus va se poursuivre par des négociations entre services juridiques. Vous avez alors besoin d’un négociateur doté de l’esprit que vous voulez insuffler au partenariat. J’ai eu la chance d’avoir un Gregory Blatt qui vit entièrement pour le succès de cette aventure. Et mon associé, André Borschberg, CEO de Solar Impulse et ingénieur de formation, qui apporte son regard de manager et sa crédibilité aux idées folles d’un explorateur. Le résultat final est toujours un travail d’équipe.

Lien : https://www.linkedin.com/pulse/comment-lever-170-millions-pour-une-id%C3%A9e-folle-bertrand-piccard